| Publié dans Consommation et tendances

Tour du monde des traditions de Noël les plus insolites

Fête d’origine chrétienne, destinée à célébrer la naissance de Jésus de Nazareth, Noël est aujourd’hui célébré dans le monde entier par de nombreuses cultures. Le 25 décembre a d’ailleurs tendance à se fondre dans la période plus large des « fêtes de fin d’année », dont certains jours sont fériés dans beaucoup de pays. Cette période, qui dure de la Saint Nicolas jusqu’à l’Épiphanie, donne lieu à des traditions culturelles magiques et insolites. On a donc décidé d’en partager quelques-unes avec vous, parmi les plus étonnantes. C’est parti pour un rapide tour du monde !

 

traditions de noel

 

Le Caganer espagnol

Du côté de la Péninsule ibérique, on a plutôt tendance à ouvrir les cadeaux le 6 janvier, c’est-à-dire le jour des Rois Mages. On vous en avait d’ailleurs parlé l’an dernier dans notre article sur l’Epiphanie. Mais, pour les Espagnols, Noël aussi est l’occasion de célébrer l’enfant Jésus, notamment grâce à la traditionnelle crèche de la nativité. Or, dans certaines régions, cette crèche accueille un personnage insolite, qu’on ne trouve nulle part ailleurs : le Caganer. Ce santon pittoresque est généralement placé dans un coin en partie caché de la crèche… Et pour cause, il est représenté en train de déféquer ! D’où son nom, que l’on pourrait littéralement traduire par « chieur ».

L’origine de ce personnage est assez floue. Pour certains, il symbolise la fertilisation de la terre, représentant ainsi un symbole de chance et de prospérité pour l’année à venir. Pour d’autres, il exprime une certaine irrévérence à l’égard de la religion catholique. Mais, une chose est sûre, beaucoup de Catalans et de Valenciens y sont très attachés et ne dérogeraient à cette tradition pour rien au monde.

 

Au Japon, tous chez KFC !

Une tradition étonnante est en train de prendre corps au pays du soleil levant : aller prendre son repas de Noël chez KFC. Cela vient à l’origine du fait que les expatriés américains, ne trouvant pas de dinde sur place, se sont rabattus sur l’enseigne célèbre pour son poulet

KFC y a vu une opportunité de marketing à saisir et n’a donc pas tardé à proposer un menu de Noël, dont la version 2020 est présentée en ligne sur leur site japonais.

 

Un bateau à la place du sapin en Grèce

Chez les Grecs, pas de sapin de Noël trônant fièrement au milieu du salon, mais un bateau illuminé dans le jardin. On y suspend du basilic et on allume un feu à proximité pour éloigner les mauvais esprits. Ensuite, la tradition veut que les garçons promènent ces bateaux dans les rues le 24 décembre.

Bien sûr, la mondialisation a tendance à remplacer progressivement ces embarcations par l’universel arbre de Noël. Mais les Grecs y sont tout de même attachés, car elles symbolisent l’Église, pour certains, et, pour d’autres, le retour des marins au sein de leur famille durant la période des fêtes.

Aujourd’hui, certains écologistes grecs se sont même emparés comme un symbole de ce moyen de transport peu polluant !

 

Krampus, le démon autrichien

Krampus est l’équivalent maléfique de Saint Nicolas en Autriche. Ce démon est censé chasser les enfants dans les rues et punir les moins sages d’entre eux… La légende raconte même que ceux qui ont commis de grosses bêtises risquent de finir enfermés dans son sac !

 

krampus autriche noel

 

Voilà pourquoi, la veille de la Saint Nicolas, on peut voir défiler dans les rues autrichiennes des personnes portant des peaux de bêtes et des masques en bois, tout en agitant des cloches pour annoncer leur passage.

 

Les Yule Lads en Islande

Dans les rues islandaises, les défilés qui précèdent Noël sont bien plus joyeux avec les Yule Lads. Certes, ces trolls de Noël, qui sont au nombre de treize, avaient au départ tout de véritables pères fouettards. Mais, avec le temps, ils se sont adoucis et représentent aujourd’hui un élément amusant du folklore de l’île.

Chacun d’entre eux a un rôle bien précis. Le Grumeau des bergeries s’amuse par exemple à affoler les troupeaux de moutons, malgré ses deux jambes de bois. Le Trapu vole pour sa part des casseroles pour lécher le gras qu’elles contiennent, pendant que le Claqueur de porte, le Voleur de saucisses ou le Voleur de bougies s’adonnent à leur activité préférée.

Leur présence s’étale sur treize nuits et, chaque nuit, l’un de ces trolls malicieux se retire, pour qu’il n’en reste plus aucun le jour de Noël.

 

Le festival des lanternes géantes aux Philippines

Chaque année, le samedi précédant Noël, San Fernando (capitale des Philippines) organise le Ligligan Parul Sampernandu. Ce festival de lanternes géantes attire des visiteurs qui viennent des quatre coins du monde pour voir onze villages s’affronter. Le principe de la compétition ? Construire la plus belle lanterne du festival !

 

festival des lanternes géantes philippines

 

Durant les premières années, ces lanternes mesuraient 50 cm et étaient faites avec le papier utilisé pour les origamis. Aujourd’hui, les plus grandes peuvent dépasser 5 mètres de diamètre et elles sont composées de divers matériaux et éclairages. Le soir de la compétition, elles clignotent dans la nuit comme des kaléidoscopes, pour le plus grand bonheur des yeux…

 

En Finlande, chez le vrai Père Noël

Le Canada et le Danemark ont beau s’inscrire en faux contre ce consensus, il est admis par la plupart des pays que la résidence du véritable Père Noël se situe en Finlande et plus précisément en Laponie. Cela explique qu’un village y ait été construit à son effigie et soit devenu le lieu de pèlerinage ultime des amoureux de Noël.

Cela dit, la température peut atteindre 40 degrés en dessous de zéro en Laponie. Mieux vaut donc s’équiper sérieusement avant de se lancer dans une telle expédition… Mais cela en vaut la peine, car la culture locale recèle une poésie, une musique et une longue tradition de légendes qui raviront les visiteurs les plus curieux.

 

Pour tous les autres, ceux qui n’auront pas l’opportunité de passer Noël avec les Lapons, nous espérons que la fin d’année sera l’occasion de partager d’agréables moments en famille et de se rassembler autour des valeurs essentielles.

Joyeux Noël à tous !

Étiquettes : , , , ,