| Publié dans Actualités et normes du monde financier

Monde financier : qu’est-ce qui change en 2018 ?

Ça y est, nous pouvons enfin dire  « Au revoir 2017 » et « Bonjour 2018 » ! Nous espérons que vous avez bien réveillonné et clôturé l’année 2017 en beauté. Les choses sérieuses reprennent pour cette année 2018, et notamment concernant vos finances.

Qu’est-ce qui est entré en vigueur – au 1er janvier 2018 – côté finances ?  Que nous apprend la loi des Finances 2018 ?

Finances : changements 2018

Particuliers et finances : changements 2018

Finances 2018 : changements pour les contribuables

Contribuables, voici, ci-après, ce qui vous attend.

Des changements allégeant les charges des contribuables en 2018

  • Baisse de la taxe d’habitation d’un tiers pour 80% des français

Sont inclus :

  • les célibataires avec un revenu fiscal inférieur ou égal à 27 000 euros par an ;
  • les couples sans enfant avec un revenu fiscal inférieur ou égal à 43 000 euros par an ;
  • les couples avec enfants avec un revenu fiscal inférieur ou égal à 49 000 euros par an.
  • Hausse du minimum vieillesse et de l’AAH(Allocation aux Adultes Handicapés) :
  • pour les retraités, une hausse de 30 euros sera effective en avril ;
  • pour les personnes en situation de handicap, une hausse de 50 euros à partir de novembre.
  • Augmentation des aides à l’emploi à domicile :

Un exemple : les familles monoparentales verront augmenter l’allocation garde d’enfant à hauteur de 30%.

En outre, la réduction fiscale relative à l’emploi à domicile sera étendue.

Des changements allégeant ou augmentant les dépenses des contribuables en 2018

  • Baisse des cotisations sociales et hausse de la CSG (Contribution Sociale Généralisée)
      • Pour les salariés: suppression des cotisations et augmentation du brut. Salariés du privé ? Vous êtes gagnants !
      • Pour les travailleurs indépendants: baisse des cotisations compensant la hausse de la CSG. Gagnants ou perdants : tout dépendra de vos revenus !
      • Pour les fonctionnaires: suppression de la contribution exceptionnelle de solidarité. Vous n’êtes ni gagnant ni perdant !
      • Pour 60% des retraités (pension mensuelle supérieure à 1289 € – 1394 € avec abattement au plus de 65 ans) : hausse de la CSG et baisse du pouvoir d’achat. « Petits » retraités ? Une compensation devrait vous être octroyée.
  • Le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU ou « Flat Tax » en anglais) à 30% est prélevé sur les revenus de votre capital, avec bien sûr, quelques exceptions.
  • Vous épargnez un peu? Rien ne change, excepté s’agissant du contrat d’assurance vie avec un encours dépassant 150 000 € : taxation à hauteur de 30%.
  • Vous épargnez un peu via un PEL? ATTENTION, si vous ouvrez un PEL à partir du 1er janvier 2018, vous serez taxés en vertu du PFU. Si votre PEL a été créé avant le 1er janvier 2018, les intérêts restent exonérés concernant l’impôt sur le revenu. Néanmoins, demeurent les prélèvements sociaux, et ce, jusqu’à la veille des 12 ans d’ouverture du PEL. Après cette date, les intérêts générés seront soumis au PFU.
  • Vous êtes plutôt un « gros épargnant »? Si vous étiez taxés de plus de 30%, vous êtes les grands gagnants de cette révolution fiscale ! Elles seront désormais tenues à 30%.

Des changements augmentant les frais des contribuables en 2018

  • Forte baisse des aides au logement

Afin de ne pas pénaliser directement les bénéficiaires des APL en HLM, la baisse se verra côté propriétaire.

  • Augmentation du prix du diesel:
  • taxes augmentées à hauteur de 10 % ;
  • prix du litre d’environ 8 centimes d’euros plus chers.
  • Augmentation du prix du tabac

Dès mars, il sera plus cher d’un euro. En 2020, le paquet devrait atteindre les 10 €.

  • Taxe soda

Mesure de lutte contre l’obésité, les tarifs changeront fonction du taux de sucre dans les boissons.

  • Vaccinations infantiles

Le nombre obligatoire de vaccins pour les enfants passera de 3 à 11 à partir du 1er janvier 2018.

  • Frais hospitaliers

Prix identique depuis 7 ans (18 €), le forfait hospitalier quotidien passera à 20 € et 15 € pour la division psychiatrie.

Entreprises et finances : changements 2018

Finances 2018 : changements pour les entreprises

Côté entreprise, soyons plus brefs.

Des changements avantageant les entreprises en 2018

  • Baisse de l’IS (Impôt sur les Sociétés)

Le taux passera de 33% à 28 % pour les entreprises dont les bénéfices sont inférieurs à 500 000 €. En 2022, le taux devrait atteindre les 25%.

  • Baisse du CICE jusqu’à disparition au 1er janvier 2019

Le Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi diminuera en 2018 pour disparaître totalement au 1er janvier 2019.

  • Baisse des charges patronales sur les bas salaires.
  • Remplacement de l’ISF par l’IFI

L’Impôt de Solidarité sur la Fortune remplacera l’Impôt sur la Fortune Immobilière. Cette mesure a pour but d’accroître l’investissement au sein des entreprises.

 

Vous l’aurez compris, la loi de Finances 2018 est beaucoup plus favorable aux entreprises qu’aux particuliers. Faites donc attention à vos dépenses et placements. Gérez au mieux votre budget pour vous prévenir d’éventuels frais superflus – souvent inattendus – et optez pour les contrats d’épargne les plus favorables à cette législation.

Sources : BFM, 20 Minutes et E-Metropolitain

Étiquettes : , , , , , , , , , ,