| Publié dans Actualités et normes du monde financier

Mobilité bancaire : comment changer de banque ?

Vous avez toujours rêvé de changer de banque en claquant des doigts ? Sachez que depuis le début du mois de février, c’est chose faite ! Finies les longues démarches administratives, finis les passages à répétition au guichet des différents établissements. Dorénavant, votre prochain choix s’occupera de tout, enfin presque !

Entrée en application depuis le 7 février dernier, « la mobilité bancaire » définie par la loi Macron  vient de mettre un terme à la timidité que pouvait provoquer une décision de changement chez un client. Pratique encore peu réalisée en France, seulement 3 % se tournent vers une autre institution bancaire chaque année (Chiffre 60 millions de consommateurs)… mais ça c’était avant !

Détendez-vous ! Votre prochaine banque (banque d’arrivée) va vous permettre d’éviter toutes les procédures administratives qui vous effraient rien qu’en énumérant le nombre d’organismes ou d’entreprises qui possèdent votre RIB. Plus besoin de remplir une tonne de papiers, plus besoin d’alerter la terre entière que votre numéro de compte n’est plus le même, que votre domiciliation est ailleurs. Une fois le mandat de mobilité bancaire signé, vous pouvez passer le flambeau.

Comment s’effectue le changement ?

Après avoir fait le choix de votre nouvel établissement validé par la signature du mandat, il est demandé une liste de tous les types de prélèvements et chèques non débités des 13 derniers mois à votre ancienne banque.

Toutes vos coordonnées seront communiquées auprès de vos créditeurs ainsi que vos débiteurs. Le principal avantage ? Aucun risque d’oubli après leur confirmation dans les dix jours ouvrés.

La mobilité bancaire concerne tous les comptes ?

Non, la mobilité bancaire n’englobe pas tout ! Les crédits, placements, livrets bancaires et plans épargne ne peuvent migrer aussi facilement.  De nos jours, leur mouvement reste encore compliqué à entreprendre, notamment dans le cas où vous avez emprunté une somme d’argent dont le remboursement est encore en cours. Vous restez toujours engagé envers votre prêteur selon les conditions généralement stipulées dans votre contrat.

Quel établissement choisir ?

N’hésitez pas à prendre votre temps pour désigner le prochain hôte de vos ressources. Vérifiez vos produits et vos services dont les prix peuvent varier fortement. Banques physiques ou en ligne, nouveaux acteurs du prépayé,  comparez selon les critères qui vous semblent correspondre avec votre vie quotidienne ou vos projets d’avenir.

 

C’est le moment de mettre de côté votre phobie administrative, le changement c’est maintenant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étiquettes : ,