| Publié dans Actualités et normes du monde financier, Consommation et tendances, Fonctionnement de la carte

Gratuité des services et produits : mythe ou réalité ?

Échantillons, promotions, services et produits offerts, nous avons tous déjà été démarchés avec ces arguments. Posons-nous un peu et demandons-nous ce que vaut réellement cette gratuité. La gratuité aujourd’hui : un mythe ou une réalité ? Bonne lecture.

 

Gratuité des services ou produits : mythe ou réalité selon TONEO FIRST ?

La gratuité au quotidien

Gratuité : domaine de définition

Concrètement, qu’est-ce que la gratuité ?

 

TONEO FIRST : notion de gratuité

 

Voici, ci-après, plusieurs définitions.

  • « Caractère de ce qui est fait ou donné, de ce dont on peut profiter sans contrepartie pécuniaire ».
  • « Caractère de ce qui est fait ou donné sans contrepartie, sans recherche de compensation ».
  • « Caractère de ce qui ne repose sur rien, de ce qui n’est pas fondé, justifié ».
  • « Caractère de ce qui est fait sans but déterminé, de ce qui constitue une fin en soi; caractère de ce qui ne sert à rien ».

L’analyse de ces définitions est très intéressante. En effet, et en observant les produits et services dits « gratuits » et qui nous sont proposés, il est évident que rien n’est proposé au hasard et qu’il y a bien une contrepartie, pas forcément pécuniaire. Il y a bien là un décalage entre la théorie – celle des définitions – et la pratique – dans le cas des offres commerciales suggérées.

Gratuité explicité dont le but est implicite

Le tableau ci-après recense quelques exemples de la vie courante où la tendance à la gratuité est bien installée et, surtout, fonctionne.

 

Secteur Notion de gratuité Contrepartie But(s) réel(s)
Téléphonie Appels et SMS illimités Prix du forfait choisi Éviter de se diriger vers la concurrence (recharges ou autres prestataires)
Réseaux sociaux Inscription  et utilisation gratuites Enregistrement des données personnelles Conserver et exploiter ces données
Sites de rencontres (certains) Inscription gratuite pour les femmes (certains) Échanges et discussions Attirer la gente masculine sur la plateforme
Presse en ligne Accès à une partie de l’article Prix du futur abonnement Faire acheter et fidéliser
Grandes surfaces (centres commerciaux par exemple) Accès gratuit au Wifi Enregistrement des données personnelles lors de la connexion Conserver et exploiter ces données
Grandes surfaces (centres commerciaux par exemple) Accès gratuit à certains services (parking, toilettes, espace de détente, recharges de téléphone) Achats potentiels sur site Prolonger le temps passé sur site et faire acheter
Grandes surfaces (hypermarchés et supermarchés) Dégustation gratuite / essai gratuit / démonstration gratuite Achats potentiels sur site Faire découvrir et faire acheter
Marques (hypermarchés et supermarchés) % de quantité supplémentaires (donc offert) Achats potentiels du produit en promotion Faire acheter / souscrire en masse, écouler les stocks
Agglomérations Parkings, transports gratuits Fréquence potentielle plus accrue Augmenter la fréquence des usagers, faire acheter dans les centres ville
Restauration Happy hours Achats potentiels du produit en happy hours Faire consommer davantage
Tous secteurs confondus Promotions, réductions, soldes Achats potentiels du produit / service en promotion Faire acheter en masse, écouler les stocks
Tous secteurs confondus Échantillons gratuits Achats potentiels du produit / service échantillonné Faire découvrir et faire acheter / souscrire

 

Tout comme nous rappelait un expert IT interrogé par notre équipe – voir l’article publié ICI – « Une règle à retenir « quand c’est gratuit, c’est vous le produit ». Et parfois même quand c’est payant car les modèles économiques sont mixtes. »

La gratuité dans le domaine bancaire

Qu’en est-il du domaine bancaire ? Le secteur financier et bancaire n’est pas exclu de cet usage. Banques classiques ou banques en ligne, il est possible d’énumérer, là aussi, des faits concrets :

  • Carte bancaire gratuite
  • Carte bancaire gratuite à vie
  • Carte bancaire sans conditions de revenu
  • Carte bancaire avec certains frais réduits

La gratuité chez TONEO FIRST ?

 

TONEO FIRST et gratuité

 

En se tenant aux illustrations précédentes, voici comment se situe TONEO FIRST.

  • Notion de « sans »: la carte TONEO FIRST est une carte prépayée sans engagement – résiliation possible à tout moment –  et sans contraintes – facilité d’utilisation.
  • Choix de la formule  ZEN ou LIBERTÉ : chaque formule de la carte sans compte en banque TONEO FIRST offre gratuitement certaines prestations propres mais aussi communes. Qu’est-ce qui est gratuit, peu importe la formule sélectionnée ? Internet, application, virement de carte TONEO FIRST à carte TONEO FIRST, changement de formule tarifaire.
  • Le prix de la carte sans compte bancaire TONEO FIRST: vendue à 15 € et valable 3 ans, son prix peut être perçu de deux manières. Soit 5 € l’année, soit 15 € la première année – car c’est la somme à débourser lors de la commande – et 0 € les deux prochaines années.
  • Un passage digital gratuit: pour la gestion de leur Espace Personnel, chaque détenteur d’une carte TONEO FIRST a le choix entre se connecter via Internet ou depuis l’application TONEO FIRST – informations ICI et ICI.

A qui profite cette dance du toujours plus « free » ?

A la lecture du tableau et des exemples concrets cités plus haut, fort est de constater qu’il y a bien :

  • une contrepartie ;
  • un but précis ;
  • une fin en soi.

 

La gratuité selon TONEO FIRST : une tendance avantageuse pour tous

 

Néanmoins, ne blâmons pas les entreprises ; ces nombreuses pratiques améliorent, pour la plupart, le confort et bien-être des consommateurs :

  • gains non négligeables pour le portefeuille des consommateurs ;
  • adaptation aux styles de vie et modes de consommation de ces derniers ;
  • ciblage « publicitaire » affinitaire et non plus massif.

Gratuité et RGPD

 

TONEO FIRST : gratuité et RGPD

 

Bien que le consommateur se sente beaucoup moins agressé par la publicité – implicite mais tout de même présente – et bien que l’entreprise parvienne à une sélection plus qualitative de « consommacteurs », la question du RGPD persiste. En vigueur depuis le 25 mai dernier, ce règlement vise à contrôler les données personnelles des particuliers, collectées et potentiellement exploitées par les sociétés.

 

Mythe ou réalité, les services et produits proposés à titre gratuit partiellement ou intégralement sont un atout aussi bien pour les particuliers que les sociétés. L’ensemble des données personnelles récoltées via ce tunnel de conversions sera tout particulièrement surveillé dans le cadre du RGPD. La mise en vigueur de ce règlement n’énonce pas la fin de ces nouvelles habitudes. Elle demandera aux entreprises de repenser le consentement ou non du consommateur à l’utilisation de ses données personnelles.

 

Source concernant les définitions : cnrtl.fr

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,