| Publié dans Consommation et tendances

Déplacements : indemnisations de transport

Travail, voyages d’affaires ou vacances, vous craignez de prendre les transports autres que votre propre véhicule ? Vous en avez assez de toujours anticiper vos déplacements par rapport aux problèmes de transports ? Vous en avez assez de subir à répétition des retards ou annulations de vos voyages ? Ou peut-être ne pouvez-vous pas faire autrement que d’annuler l’un de vos voyages ? Que faut-il faire dans ces cas-là ? La réponse dans cet article.

Retards et annulations : indemnisations sous conditions

Assurance annulation : pour ou contre ?

 

Différence entre assurance et assistance

Systématiquement proposée avant la signature d’un contrat de séjour (agence, site d’une compagnie de transport), l’assurance annulation permet de couvrir un certain nombre de risques liés aux voyages.

Avantages d’une assurance voyage

La principale question à se poser est la suivante : que couvre ce contrat d’assurance ?

  • Prise en charge intégrale des frais réels en cas d’hospitalisation.

  • Remboursement des frais médicaux en cas d’accident ou de maladie sans hospitalisation nécessaire.

  • Assistance rapatriement vers son pays d’origine ou de résidence, incluant les frais engendrés.

  • Assurance en cas d’annulation de voyage pour des raisons personnelles ou professionnelles.

  • Assurance bagages si perte ou vol de ces derniers.

Un contrat supplémentaire pas toujours bénéfique

Avant la signature du contrat :

  • lisez-le intégralement pour en connaître les garanties couvertes, limitations, conditions de remboursement, clauses, exclusions, etc.

  • assurez-vous de la facilité à joindre le service d’urgence.

  • rapprochez-vous de votre banque. En effet, il se pourrait que votre carte bancaire couvre déjà ce genre d’incident – notamment la Visa Premier et la Mastercard Gold.

[Petite piqûre de rappel sur la différence entre garanties et contrat d’assurance ICI].

Indemnités de transport : responsabilité de tiers

Les problèmes survenus ne sont pas de votre fait ? Voici ci-après comment obtenir des compensations.

Je me fais rembourser mon billet de train : conditions

 

Je me fais rembourser mon billet de train sous conditions

Depuis l’approbation du Parlement Européen et du Conseil sur les droits et obligations des voyageurs ferroviaires du 23 octobre 2007, une certaine couverture est mise en place pour tout voyageur sur le territoire de l’Union Européenne. Néanmoins, chaque pays dispose de la liberté d’exclure ou pas l’indemnisation et l’assistance accordées par les services ferroviaires nationaux.

Pour ce qui est du territoire français, le voyageur peut, sous certaines conditions, se prémunir d’un litige entre lui et la SNCF ou Eurostar.

UE ou France, plus d’informations ICI.

Je me fais rembourser mon billet d’avion : conditions

 

Je me fais rembourser mon billet d'avion sous conditions

L’UE couvre tous passagers aériens en cas d’annulation, retard, et refus d’embarquement s’il s’agit :

  • de vols au départ de l’UE, sans oublier l’Islande, la Norvège et la Suisse, et ce, sans prise en compte de l’aéroport d’arrivée ni de la nationalité du voyageur ;

  • de vols à destination de l’UE, sans oublier l’Islande, la Norvège et la Suisse, et ce, sans prise en compte de l’aéroport de départ, dès que le voyageur est un ressortissant Européen.

Conseils pratiques, assistance et services offerts par la compagnie, droits détaillés fonction des cas, c’est ICI.

S’agissant des voyages en bateau ou bus, c’est ICI.

Pour vous aider de vos démarches de demande d’indemnisations sur un vol retardé ou annulé, sachez qu’il existe des prestataires dédiés. Il s’agit notamment de :

Indemnités de transport : responsabilité personnelle

Les problèmes survenus sont de votre fait ? Voici ci-après comment obtenir des compensations.

Dans le cas d’un contrat d’assurance annulation souscrit (hors carte bancaire)

Inscrits dans votre contrat, les motifs d’annulation (maladie, accident, décès, licenciement économique, attentat, catastrophe naturelle) doivent être justifiés. Lisez attentivement votre contrat : certains réclament une franchise – généralement de 10 % – d’autres élargissent les raisons des motifs d’annulation et le demandeur de l’annulation.

Autre cas : sans assurance souscrite

Si vous avez payé avec une carte bancaire « haut de gamme » et que cette dernière intègre d’office une assurance, c’est gagné ! Quoique, et là encore, redoublez de prudence. En effet, certaines exigent une partie du paiement avec la carte bancaire en question. D’autres exigent l’intégralité du paiement via ladite carte.

Sans aucune assurance – pour une prestation ni modifiable ni remboursable, il reste possible de demander expressément un remboursement partiel. Depuis la loi du 17 mars 2014 – relative à la consommation –, certaines taxes liées au voyage sont remboursables sous conditions (taxe d’aéroport, redevance passager) mais pas toutes (taxe de solidarité, taxe de sûreté sécurité environnement, surcharge carburant). Rapprochez-vous du transporteur ou du vendeur de la prestation pour une réclamation. Paiement hors Internet, 20 % du montant restitué peut être gardé par le professionnel.

Vous l’aurez compris, il est possible d’obtenir des indemnisations – que vous soyez ou non l’auteur de l’interruption du contrat de transport. Néanmoins, de nombreuses conditions sont à prendre en considération. Soyez prudents et surtout lisez bien entre les lignes. Nous vous souhaitons tout de même un bon voyage et un bon séjour ! Les derniers mots de la fin : ayez en tête ces dictons « Il n’existe guère de problème sans solution » et « Tout arrive à point à qui sait attendre ». 🙂

 

 

 

Étiquettes : , , , , , ,