| Publié dans Consommation et tendances

Aperitivo vs. Tapas : quelle tradition méditerranéenne pour vos soirées d’été ?

Aperitivo et tapas sont les emblèmes de deux arts de vivre méditerranéens, celui de l’Italie et celui de l’Espagne. Dès qu’approchent les premiers beaux jours, les terrasses des bars et restaurants se remplissent. Des amitiés y naissent ou s’y consolident en toute convivialité, autour de mets simples et faciles à déguster. Ces dernières années, la France a pris goût à ces soirées estivales, où l’on refait le monde au gré des grignotages. Arrivé par le Sud-Est, l’aperitivo dispute ainsi aux tapas venues du Sud-Ouest l’hégémonie du bon-vivre méridional.

Alors, par chez vous, on opte plutôt pour le Salute !  des Italiens ou le ¡ Salud ! des Espagnols ? En ce qui nous concerne, nous avions du mal à trancher… Nous avons donc décidé d’établir un comparatif méthodique des deux traditions en vogue dans le domaine des apéritifs dînatoires.

 

aperitivo tapas

 

Ambiance

La convivialité des deux traditions de l’aperitivo et des tapas est certainement ce que l’on recherche en priorité à l’heure de partir en quête d’une terrasse accueillante les soirs d’été. Et il faut bien reconnaître que, de ce point de vue, Espagnols et Italiens savent créer les conditions favorables pour décompresser après une longue journée de travail. Dans les deux cas, il y a matière à lâcher prise.

Cela dit, côté italien, on préfèrera commencer la soirée plus tôt, généralement sur les coups de 19h, pour pouvoir enchaîner ensuite sur un repas plus traditionnel. L’aperitivo est d’abord conçu comme un antipasto, c’est-à-dire une mise en bouche. Alors que, côté espagnol, on termine la journée de travail plus tard et on débute la soirée tapas entre 21h et 22h, pour la faire durer jusqu’au bout de la nuit.

Du reste, les Italiens privilégient souvent les ambiances plus sélectives, entre proches, contrairement aux Espagnols, qui n’hésitent pas à se mêler aux autres groupes d’amis présents dans le bar.

Niveau ambiance, force est donc de reconnaître que le point va aux tapas.

VAINQUEUR :  

 

Prix

À l’origine, tapas et aperitivo sont deux traditions peu onéreuses. Le principe est de manger sur le pouce tout en buvant un verre (ou plusieurs !) avec ses amis. Dans les deux pays, on réemploie souvent les restes du midi ou, dans les restaurants, une partie d’un plat de la carte. Côté espagnol, on propose donc des rations bon marché et, côté italien, on propose carrément de se servir gratuitement dans un buffet à volonté, à condition bien sûr de commander à boire.

 

 

Or, une fois exportées en France, ces traditions populaires ont accédé à un statut assez « tendance » ; ce qui s’en est ressenti sur les prix. Ainsi, si l’on peut commander une ration de tapas classiques pour 2 € dans un bar typique espagnol, il en coûte généralement entre 5 et 8 € pour la même ration en France. Pour ce qui est de l’aperitivo, les bars français qui le pratiquent ont certes conservé le principe de la gratuité des aliments, mais ils ont souvent augmenté en conséquence le prix des boissons. Une bière à 2,50 € peut vite atteindre les 5 € si elle est servie dans le cadre d’un aperitivo.

Cela dit, pour qui souhaite manger et boire, l’aperitivo reste quand même meilleur marché que les tapas, même en France.

VAINQUEUR : italie

 

Qualité gustative

Si vous n’êtes pas un expert des gastronomies italienne et espagnole, l’aperitivo et les tapas vous en donneront un excellent aperçu. Ces deux traditions peuvent en effet être considérées comme des échantillons représentatifs de la culture culinaire à laquelle elles appartiennent et dont elles bénéficient des qualités gustatives.

Dans la péninsule ibérique, on sert essentiellement des mets marinés ou frits, qu’il s’agisse de légumes, de poissons ou de fruits de mer. Les croquettes et la charcuterie sont également très présentes et, bien évidemment, on imagine mal des tapas sans tortilla, la célèbre omelette espagnole. Dans l’ensemble, les amuse-gueules y sont donc assez rudimentaires, renfermant des saveurs relativement brutes.

Dans la Grande Botte, on bénéficie d’une recherche sur les goûts et d’un raffinement plus conséquents. Salades de pâtes al dente, bruschette aux garnitures variées, supplì à la sauce tomate maison, pizzelle fritte ou encore burrata crémeuse et affinée à point, le tout généreusement arrosé d’huile d’olive et relevé au basilic ou au parmesan tout juste râpé : tout est fait pour ravir le palais ! Par ailleurs, chose appréciable, la tradition de l’aperitivo intègre également des boissons spécifiques, que les Italiens appellent d’ailleurs les aperitivi : Spritz, Negroni, Martini, Campari, etc.

 

aperitivi

 

Alors, même si nous adorons picorer des tapas en buvant de la sangria, elles peinent à rivaliser avec la richesse gustative des antipasti de l’aperitivo.

VAINQUEUR :  italie

 

Variété de l’offre

Dernier critère de notre comparatif, la variété des bars et restaurants proposant les deux traditions apéritives qui nous intéressent n’est pas négligeable au moment de faire son choix. En effet, si l’on trouve des tapas et aperitivi à tous les coins de rues respectivement en Espagne et en Italie, ce n’est pas le cas en France. Certes, si vous résidez à Toulouse ou à Nice, vous aurez moins de mal que les Strasbourgeois ou les Rennais à trouver votre bonheur en la matière. La proximité géographique avec nos voisins méditerranéens explique cela. Or, si l’on fait un état des lieux dans les grandes villes plus éloignées des deux frontières, on relève que la tradition des tapas est pour l’instant celle qui a le mieux fait son nid dans l’Hexagone. Les Français bénéficient donc d’un plus large choix de bars à tapas que de bars à aperitivo.

VAINQUEUR : 

 

Conclusion

Nous arrivons à deux points de chaque côté à l’issue de notre comparatif. Pour trancher, il nous aurait donc fallu un cinquième critère de comparaison. Mais, avouons-le, nous n’avions pas véritablement l’intention de trancher. Tapas et aperitivo sont deux traditions culinaires et festives au charme singulier. Pourquoi choisir entre le farniente et la pura vida ? Il y a suffisamment de jours dans la semaine pour passer de l’un à l’autre et s’imprégner des deux cultures pour le plus grand bonheur de nos papilles.

Étiquettes : , , , ,